GUA SHA

Le Gua Sha est une technique alternative naturelle issue de la médecine traditionnelle chinoise (MTC) qui consiste à racler votre peau avec un outil de massage (Sha). 

Cette ancienne technique chinoise offre une approche unique qui permet d’accompagner le maintien d’un bon état de santé et de favoriser la guérison.

On « racle » la peau avec des mouvements courts ou longs pour stimuler la microcirculation des tissus mous, ce qui augmente le flux sanguin. On effectue ces mouvements avec un instrument aux bords lisses appelé Gua. 

 

Le Gua Sha est destiné à lutter contre l’énergie stagnante et libérer les stases (le Sha).

Les stases sont la cause sous-jacente de plusieurs affections associées à certaines douleurs. Frotter la surface de la peau aide à casser ces stases, à réduire l’inflammation et à favoriser la guérison et le maintien du bon état de santé.

L’abrasion effectuée par l’outil augmente localement la perfusion sanguine. De ce fait, l’afflux de sang aide les tissus à se drainer et à se régénérer. De plus, la chaleur provoquée par la technique va concourir à détendre les tissus. 

Ces stases vont pouvoir arriver suite à un coup, une hypomobilité des tissus, une opération, un blocage émotionnel ou encore suite à la présence d’un climat en excès selon la vision de la médecine traditionnelle chinoise. 

 

Le Gua Sha est généralement pratiqué sur l’ensemble du corps (hors parties génitales), en suivant, ou non, le trajet des méridiens d’acupuncture. On commence par appliquer une huile de massage et effectuer un premier massage léger et une succession d’étirements afin de commencer le protocole en douceur, et créer un premier contact.

On applique ensuite de légères pressions à l’aide de la spatule en augmentant progressivement l’intensité pour déterminer la force que vous pouvez supporter. 

 

Le Gua Sha peut être complémentaire à une séance de Shiatsu, et tout comme le shiatsu, et selon notre rapport à la douleur, le gua sha peut sembler pour certaines personnes inconfortables

 ou même parfois douloureuses. 

Cependant il faut prendre conscience que l’apparition de douleur signe la disparition de stase.

La douleur prend alors un tout autre sens et cela devient « un mal pour un bien » 

La séance se déroule toujours dans le respect de la perception du rapport la douleur du client. C’est vous qui définissez votre limite en fonction de votre ressenti. 

 

Domaine d’action :

 

  • De manière globale, aide dans l’accompagnement des troubles musculo-squelettiques tant dans un principe de récupération d’amplitude articulaire que dans un principe de soulagement de douleurs locales.

  •  Libère des stagnations dues à des traumas physiques ou psychiques

  • Libère des climats pathogènes

  • Crée un principe de dérivation pour apaiser des douleurs profondes

  • Stimuler la circulation sanguine et donc le drainage ainsi que la trophicité tissulaire 

 

  • Rééquilibre l’homéostasie tissulaire 

 

  • Apporte une détente profonde

 

  • Accompagnement des troubles organiques et des douleurs chroniques tels que les lombalgies, dorsalgies, cervicalgies.

 

  • Accompagnement des douleurs musculo-squelettiques qu’aucun étirement, massage ou renforcement ne soulage (présence potentielle d’un climat) 

 

Contre indications : 

 

  • Fractures récentes (tant qu’il n’y a pas de consolidation.. après il a toute sa place) 

 

  • Cancer (pour des questions métastasiques)

  • Sur les peaux fragiles

  • Sur troubles de peau type eczéma, psoriasis...

  • Sur les plaies trop fraichement cicatrisées

  • Sur les grains de beauté 

 

  • Sur les personnes en hypotension ou souffrant d’extrême fatigue 

 

  • Sur les coups de soleil

 

  • Sur les œdèmes lymphatiques 

 

  • Sur les femmes enceintes