SHIATSU

Le Shiatsu est une méthode de soin énergétique traditionnelle japonaise par pression (atsu) des doigts (shi). Il se base en grandes parties sur les principes de la Médecine Traditionnel Chinoise, vieille de plus de 5000 ans. 

 

Le Shiatsu contrôle et régule les dysfonctionnements énergétiques responsables des maladies. 

 

En 1957, le Ministère japonais de la santé publiait le livre « Théorie et pratique du Shiatsu », d’où est extraite la définition suivante : 

 

« Le Shiatsu est une technique qui utilise les doigts et les paumes des mains, pour exercer des pressions en des points déterminés, avec l’objectif de corriger des irrégularités de l’organisme, de préserver et d’améliorer l’état de santé et de contribuer à l’amélioration d’états morbides spécifiques »

 

En 1964 le Shiatsu était enfin reconnu comme une pratique indépendante des massages.

A l’inverse d’un massage bien-être , lors d’une séance de shiatsu, nous effectuons un enchaînement de pression sur le corps, le long des méridiens tendino-musculaires, véritables canaux de circulation énergétique du corps humain. En fonction des résultats trouvés lors des contrôles énergétiques fait après la séance, nous allons effectuer des pressions sur certains tsubos (point d’acupuncture) bien spécifiques afin de réguler  l’état énergétique.

 

 Selon la tradition, une séance de shiatsu se pratique toujours allongé sur un matelas futon (ou sur une table de massage pour les personnes à mobilité réduite) et le sujet est habillé. 

 

Il s’inscrit dans la filière particulièrement riche des techniques manuelles pratiquées depuis des millénaires en Extrême-Orient, mais son histoire est récente et le lieu précis de sa naissance est le Japon, où il a été reconnu comme « médecine » à part entière en 1974. 

 

Il est aujourd’hui considéré comme l’une des 8 approches alternatives reconnues comme « médecine non conventionnelle digne d’intérêt » par une résolution du parlement européen votée le 29 mai 1997.